" Carnet de voyages en terres sociales "

Gabriel Courrier & Mathilde Joly

 

C'est un projet pédagogique de l’Ecole supérieure d’art de Lorraine à Epinal à l’initiative du Conseil Départemental des Vosges. Il s'agissait d'entrer en contact avec une structure sociale choisie au préalable. Gabriel Courrier et moi avons choisi de nous diriger vers une maison de retraite. 

La première fois que nous sommes allés à la maison de retraite, nous nous sommes tout de suite dirigés vers Irène et Cécile, qui nous regardaient avec un grand sourire. Petit à petit, nos conversations avec ces femmes ont attisé la curiosité des autres résidents. Luc et son chat, son « gamin » comme il aime à le dire. Jeannine, toujours à la recherche de personnes à qui raconter ses histoires : « Ah bah moi, quand quelqu’un venait chez moi, y avait toujours une tarte de prête, j’ai toujours été comme ça, je changerai pas ». Roland, le collectionneur de timbres, qu’il garde précieusement, remplissant une grande partie de sa chambre. Chacun venait de lui même nous rejoindre à la table, agrandissant ainsi  le cercle des conversations. 

Nous avons pu, pendant et après chaque séance, confronter nos ressentis, afin de discuter des moments les plus évocateurs.  Par la suite nous avons choisi de relater ces rencontres à travers sept cartes postales, «portraits» des personnes avec qui nous avions tissé un contact privilégié.  Chaque portrait se compose d’un croquis et d’une citation marquante confiée par un résident, de manière à refléter au mieux sa personnalité. Les cartes doivent nous être retournées par les résidents concernés et seront le lien final que nous tisserons avec eux.

La finalité de l’expérience se conclu en février 2015 lors d'un vernissage au musée d’art contemporain d’ Epinal.

 

 

 

 

- Mathilde Joly - - Mathilde Joly - - Mathilde Joly - - Mathilde Joly - - Mathilde Joly - - Mathilde Joly - - Mathilde Joly - -
Facebook Pinterest Instagram share